électricien

Électricien : savoir choisir un professionnel quand c’est nécessaire

Tout comme le métier de plombier ou n’importe quelle spécialité, être électricien ne s’improvise pas et ne se transmet pas non plus de génération en génération. Pour exercer, ce professionnel doit avoir suivi une formation complète. En effet, l’électricité peut être un domaine très dangereux s’il n’est pas accompli correctement. Petit guide du bon professionnel :

Le diplôme

Avant toute chose, pour devenir électricien, il faut avoir une bonne acuité visuelle mais également une habileté manuelle. La personne doit être dans une bonne condition physique, avoir le sens de l’observation, être précise, minutieuse et méthodique.

Ensuite, pour être électricien, il faut être titulaire d’un DEP (diplôme d’études professionnelles) en électricité. Pour cela, la personne doit étudier ce domaine pendant 1800 heures, soit environ un an et demi. Cette formation de 1800 heures permettra au futur diplômé d’apprendre, entre autres :

  • La sécurité et la santé sur les chantiers de construction.
  • La lecture des plans et le choix des outils correspondant aux travaux à effectuer.
  • La manutention de matériel et le travail en hauteur.
  • Le fonctionnement et l’entretien des installations électriques et électroniques.
  • La domotique, les systèmes incendies, les câblages de communication, la téléphonie, etc.

Pendant cette période de 1800 heures, l’étudiant alternera les cours théoriques et la pratique.

Ensuite, pour avoir la possibilité de travailler, l’électricien doit obtenir une carte de compétence. Sans celle-ci, il n’aura pas le droit de travailler seul sur le territoire québecois. Cette carte s’obtient après l’obtention de l’examen passé à la fin d’une période d’apprentissage de 8000 heures (tout comme le plombier). Cela correspond à environ quatre années d’apprentissage.

Cette carte sera délivrée par la CMEQ (La Corporation des maîtres électriciens du Québec) dont il pourra devenir membre par la suite.

Le travail

Il a la possibilité de travailler aussi bien sur les chantiers de construction industrielle, résidentielle que commerciale. Sa pratique touche le domaine public comme le domaine privé.

Il installe, entretien et répare tout ce qui a un rapport avec l’électricité, tels que les luminaires, appareils de chauffage, systèmes d’alarme, mais aussi avec l’électronique. La domotique qui est un secteur en pleine expansion pourra être installée et entretenue par lui également.

Quoi qu’il en soit, un entrepreneur  doit s’enregistrer auprès de la commission de la construction du Québec (CCQ) avant d’entreprendre des travaux de construction.

Dorénavant, en appelant un électricien, vous saurez à qui vous avez à faire!

Close