haubanage

Haubanage : comment agir avant qu’il ne soit trop tard

Délaissé depuis quelques décennies au Québec, l’haubanage des arbres reprend du service depuis une quinzaine d’années. Coup de projecteur sur cette activité :

L’haubanage, qu’est-ce que c’est ?

Très exactement, il s’agit, selon le bureau de normalisation du Québec, d’une « opération consistant à consolider ou à renforcer les parties d’un arbre présentant une faiblesse potentielle par l’installation, dans la ramure ou dans le tronc, de haubans flexibles ou rigides ». Cette pratique existe depuis des décennies et pourtant, à la suite de la fermeture d’un grand nombre d’entreprises d’arboriculture dans les années 80, cette pratique avait été abandonnée.

Depuis les années 2000, les conditions climatiques inquiètent les plus grandes puissances de ce monde. L’haubanage devient donc une pratique nécessaire, voire obligatoire dans certains cas. Par ailleurs, la science a fait d’énormes progrès en quelques décennies et dorénavant, avant d’abattre un arbre qui menace de tomber, il est plus judicieux de tenter de le sauver.

Quel hauban choisir ?

Il existe plusieurs types de haubans, à installer en fonction des besoins des arbres.

  • Le hauban rigide. Il s’agit d’une tige de métal rigide qui est placée entre deux branches d’arbres ou dans un tronc. Pour la fixer, il suffit de percer le tronc et de la faire tenir avec des boulons. Elle peut également être fixée au sol afin de maintenir un arbre qui menace de tomber.
  • Le hauban flexible dynamique. C’est un câble qui entoure le tronc puis, qui est relié à une autre branche ou à un autre arbre suivant les besoins. Le hauban flexible dynamique est soit métallique, soit synthétique. Sachez que le système métallique conçu aux États-Unis n’est presque plus utilisé au Québec. En effet, les arboriculteurs consciencieux et amoureux de la nature préfèrent utiliser le modèle synthétique fabriqué en Europe et beaucoup moins agressif pour l’arbre. Il est utilisé pour renforcer des branches ou des aisselles fendues. Cela évite d’élaguer vos arbres si ce n’est pas nécessaire.

Qui contacter ?

En général, le haubanage est effectué par des arboriculteurs professionnels. Ils commenceront pas évaluer les besoins de votre arbre avant de vous proposer la solution la mieux adaptée. Ils assureront ensuite le suivi de votre arbre.

Avant toute chose, vérifiez bien que ce professionnel soit membre de la Société Internationale d’Arboriculture du Québec (SIAQ) et qu’il possède une assurance responsabilité civile. Ceci sera le gage d’un travail bien effectué.

Join the discussion Un commentaire

Laisser un commentaire

Close